Apéro-conférence à Nice

Le grand siècle de Saint-Pétersbourg,
De Pierre le Grand à la Grand Catherine

Quand Pierre le Grand succède à son frère Fiodor III à la fin du XVIIeme siècle, les chancelleries européennes ne voient dans la Russie qu'un État arriéré, inculte, à demi barbare... 

Or avec une rapidité et un succès étonnants, la Russie s'impose comme l'une des grandes puissances européennes en quelques décennies seulement. De Pierre le Grand à la Grande Catherine, la Russie se modernise (et s'occidentalise) à toute vitesse et dans tous les domaines : administration, armée, culture...

Votre conférencier : Laurent Lanfranchi, historien, fondateur de Terra Nobilis.

Entrée libre sur :
laurine.sandoval@terranobilis.com

date Jaune

Jeudi 27 avril
à 17h

Maison jaune

Rendez-vous salle Neptune de l'hôtel West End
31, promenade des Anglais,
à Nice

Nice

L’historiographie officielle russe date la fin du Moyen Âge du règne de Pierre le Grand. C’est dire si le rôle de ce grand monarque est fondamental dans l’histoire de la Russie. En effet, en un quart de siècle seulement, Pierre a révolutionné tous les aspects de la vie et de l’organisation de la Russie dont il a fait une grande puissance européenne. Une véritable révolution donc, payée au prix du sang et des larmes comme en témoigne la fondation de Saint-Pétersbourg, qui est à la fois la plus belle réalisation de la révolution pétrovienne en même temps qu’elle en offre le plus beau symbole.

Et la Russie prospère et s'agrandit jusqu'au règne de la Catherine II. Figure paradoxale d’un siècle paradoxal, la Grande Catherine évoque en Europe occidentale – et particulièrement en France – le modèle du monarque éclairé. Quelle histoire pourtant que la sienne ! Née Sophie Frédérique Augusta d’Anhalt-Zerbst, cette petite princesse allemande épouse en 1745 le futur Pierre III, un paltoquet dont une révolution de palais la débarrassa fort opportunément. Elle s’impose ensuite rapidement comme la plus brillante représentante des impératrices du XVIIIème siècle (Catherine Ière, Anna Ioanovna, Elisabeth Petrovna). Amis des philosophes, on pense à Montesquieu, Diderot et Voltaire, la Grande Catherine fut pourtant un autocrate féroce, farouche adversaire de la Révolution française.

Pour aller plus loin sur
la Russie

Baiser

DOCU-FICTION ARTE

Ces femmes qui ont fait l'Histoire.
Catherine II de Russie (1729-1796)


























Terra Nobilis
22, rue du général de Castelnau
67000 Strasbourg

Tél: +33 (0)3 88 35 32 14
Fax: +33 (0)3 69 14 80 11
info@terranobilis.com

Horaires

du lundi au vendredi inclus
de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 18h00

Inscrivez-vous à notre Newsletter

img.desaturate { filter: grayscale(100%); }